Menu

jeudi 29 juillet 2010

La question de nos données personnelles sur internet

La question de notre vie privée, plus que jamais au cœur des débats entre Google, Facebook, Apple et le sénat américain. Hier s'est tenue une audience avec le Comité du Commerce du Sénat américain sur la question de la "responsabilité des utilisateurs sur le contrôle de leur vie privée sur internet". Thème abordé par le Dr Alma Whitten, ingénieur de confidentialité chez Google. L'intervention de Alma s'est centrée sur la façon dont les sites et services web mettent en pratique leurs règles de confidentialité. 

video

En tant que utilisateur dune boite de messagerie ou tout simplement membre d'un réseau social, l'internet devient de plus en plus inquiétant quand on se rend compte que nos informations personnelles et privées sont stoqueées dans des bases de données dont nous ignorons leur exploitation finale. A quelle fin seront-elles utilisées? A qui appartiennent toutes ces données? Jusqu'à combien de temps seront-elles sauvegardées?

Quand nous savons que Google avec son futur projet présenté y'a quelques jour par l'ingénieur Amit Singhal, chercherait a deviner nos besoins pour ensuite nous proposer des solutions sans que rien ne lui soit demandé? 

Quand on sait que sur gmail, nos courriers sont lus par des rebots intelligents qui ensuite nous proposent des publicités ciblées en rapport avec le contenu de nos messages ? 
Publicité ciblée de Google à partir de notre Boite de Messagerie Gmail

Quand Facebook nous propose d'ajouter des amis et parents tout simplement en se basant sur les informations que nous renseignons sur notre profil ?
Suggestions d'amis sur facebook en fonction de nos données personnelles

Cela devient d'autant plus inquiétant que certains navigateurs web enregistrent par défaut l'historique de nos activités sur la toile.

Il devient essentiel que cette question sur la protection de nos données personnelles soit étudiée avec du sérieux et un sens de responsabilité aigu avant que nous ne finissons par devenir définitivement des otages consentants ...

La solution serait-elle de jouer faux jeu en donnant de fausses informations ? Quelle serait la limite sur l'exploitation des données privees des utilisateurs? Quelle serait la mesure a prendre pour que certains sites et services web respectent leur charte de vie privée ?

Google se veut sérieux et conscient de la question. Honore t-il sa charte de confidentialité
Règle de confidentialité chez Google
Facebook lui entend en faire une priorité. 
Politique de respect de la vie privée des utilisateurs sur facebook

En attendant les répondes a toutes ces différentes interrogations, une utilisation saine et réfléchie des outils du web s'impose pour nous simples usagers.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire